Aller au contenu
Tiny house French Craft > Le tiny house blog > Suivez le chantier de la Frenchie

Suivez le chantier de la Frenchie

  • par
tiny house construction

Notre tiny house en construction « la Frenchie » a trouvé preneur. Si elle devait au départ être un modèle d’expo, un de nos clients l’a trouvée à son goût et l’a achetée fin 2021. Elle quittera notre atelier pour faire un tour au salon de l’Habitat à Metz en mars 2022.

La remorque

tiny house remorque

Ah que nous l’avons attendue cette remorque ! Du fabricant néerlandais Vlemmix, elle est destinée exclusivement aux tiny houses. Elle est en acier galvanisé, et comporte deux essieux pouvant supporter 1,8 tonne chacun. Vous trouverez plus de détails dans cet article.

La structure

construction tiny house bois ossature

Cette étape de la construction est la plus cruciale : si elle n’est pas très chronophage (environ 1 semaine de chantier), elle est déterminante pour la solidité de l’ouvrage.

Le plancher, le toit et les murs sont d’abord assemblés au sol, en respectant nos plans. Les murs courts en largeur (avant et arrière de la tiny house) sont d’un seul tenant, alors que les murs longs (latéraux), le plancher et le toit consistent chacun en 3 pans.

Nous utilisons un bois provenant de forêts PEFC à moins de 50km de notre atelier. C’est un épicéa de section 95×45.

La rigueur et la précision sont de mise : il faut couper au millimètre et équerrer chaque angle.

L’électricité

tiny house électricité

L’électricité de notre tiny house est réalisée en collaboration avec un électricien de métier. Nous dimensionnons d’abord le circuit électrique afin d’utiliser le matériel adéquat.

D’autre part, nous avons tout mis en oeuvre pour respecter au maximum la norme NF 15-100. En effet, nous n’avons que trop vu des réalisations d’auto-constructeurs, voire de constructeurs professionnels, qui faisaient des installations électriques mettant en péril la sécurité de l’ouvrage et de ses occupants. Même si nous savons que les fabricants de tiny houses ne sont pas (encore) soumis aux normes du bâtiment, cela nous semble essentiel : nous en avons fait une de nos priorités.

Après le dimensionnement et la réalisation des plans techniques, l’installation est plutôt rapide : on perce les poutres et les poteaux de structure aux bons endroits, et on enfile !

L’isolation

L’isolation des murs et du toit est réalisée avec des rouleaux de laine de mouton d’épaisseur 100mm, comprimée à 95mm. La laine de mouton a de bonnes capacités thermiques, ainsi qu’une bonne résistance à l’humidité. Pour le plancher, c’est une laine de mouton en vrac.

Sur ces photos, vous pouvez voir également le contreventement des murs en feuillard métallique. C’est lui qui donne à l’ouvrage une bonne solidité, tant pour la résistance aux vents que pour le transport.

L’OSB du plancher

Le plancher est réalisé en OSB 22mm. Très solide, il résiste bien au passage. Ici, il est posé sur la laine de mouton qui isole le sol.

La pose du pare vapeur

Le pare vapeur est la membrane qui permet de contrôler le taux d’hygrométrie dans la tiny house. Elle est posée à l’intérieur de la structure.

Cette étape a été très étrange pour nous sur chantier, car pour la première fois, nous travaillions dans une structure fermée !

La plomberie

Pour ce qui concerne le lot plomberie, nous avons fait le choix de faire appel à un sous-traitant. Notre plombier est très expérimenté et s’est énormément impliqué dans le mode opératoire de l’installation de plomberie.

La pose du lambris

Après le pare-vapeur posé, nous avons pu passer à la pose des revêtements intérieurs. Ici, on voit le lambris du plafond, en bois clair brut, ainsi que le lambris mural, en pin brossé blanc.

Les clins sont posés à niveau. On ne procède pas mur par mur, mais par « étage » de clins, en faisant tout le tour de la tiny. Cela permet de donner une homogénéité visuelle au lambris.

Les revêtements intérieurs

tiny house douche

La pose des revêtements intérieurs se termine !

Après le lambris du plafond et le lambris mural, nous avons posé un parquet à lames larges, ainsi que les revêtements PVC de la salle d’eau.

Ci-contre, la cabine de douche est également en PVC. Le reste de la salle d’eau est en lambris bois, mais passé au vernis bateau pour des questions d’étanchéité.

La pose des menuiseries

Nos menuiseries made in France sont en aluminium. C’est plus léger que le bois, et le PVC a une mauvaise résistance aux changements de température. Notre fournisseur propose le nuancier RAL universel, ici c’est du 7016 – anthracite, pour être assorti au futur bardage aluminium.

Nous effectuons une pose en tunnel dans l’ossature bois.

To be continued !

A venir : la pose du bardage bois et du bardage aluminium, la couverture aluminium, et la construction des meubles sur mesure. Les dernières finitions seront réalisées après les meubles.

Si vous avez envie de venir la voir, nos portes sont toujours ouvertes ! Vous pouvez nous contacter pour prendre rendez-vous.

Nous serons également au salon de l’Habitat à Metz Expo du 18 au 21 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *